Qui sommes-nous

LOGO BBA DEFINITIF-03

PORTEURS DU PROJET1170789_493141314110712_940394613_n-300x200

  • L’Association BboyBgirlAfrica (BBA), est créée en mars 2012 au Sénégal à l’initiative de Seibany Salif TRAORE, chorégraphe-danseur professionnel originaire du Burkina Faso, et évoluant sur la scène internationale.
  • SEIBANY SALIF TRAORE alias « bboy salifus », président fondateur de BBA, est chorégraphe-danseur autodidacte s’inspirant de sa formation complète professionnelle à l’Ecole Des Sables de Madame Germaine ACOGNY, de renommée internationale.
  • Rapidement repéré par le milieu professionnel de la danse, il fait ses armes auprès de grandes pointures, en Afrique comme en Europe. De ces multiples rencontres et collaborations (France, Sénégal, Mali, Burkina Faso, Ghana, Gabon, Cameroun, Ethiopie, Centrafrique, Pays-Bas, Angleterre, Allemagne, Guinée Conakry, Maroc, Mauritanie, Ile de la Réunion, Kenya, Rwanda, Togo, Bénin, Cote d’Ivoire, Ouganda, Madagascar, Ile Maurice, Afrique du Sud, Nigeria, les Comores…), il perfectionne sa technique et développe sa sensibilité artistique innée.
  • Riche de ses expériences, il ambitionne désormais par le biais de son association BBA et de projets novateurs à l’instar du Festival BBA de faire de l’Afrique une plateforme de référence pour les danses et la culture urbaines.
  • BBA est un regroupement d’artistes ayant pour objectif de faire rayonner l’Afrique.

L’association est également  porteuse du projet d’un événement africain à travers la rencontre des arts de la rue et espère voir l’Afrique unifiée à travers la danse urbaine.

BBA est actuellement représentée dans une dizaine de pays d’Afrique et le réseau s’élargit sans cesse autour de l’engouement de nombreux acteurs pour son mode de fonctionnement et ses objectifs.

BBA : OBJECTIFS ET ENJEUX

Les activités organisées visent à démontrer que la culture urbaine participe à l’école du savoir vivre et du savoir être en Afrique.

Il s’agit donc de tout mettre en œuvre pour permettre qu’un événement culturel urbain d’envergure ait lieu sur le continent africain.

Les objectifs visés sont ceux qu’ambitionne l’association BBA (BBOYBGIRLAFRICA), notamment:

  • Promouvoir et développer les danses urbaines en Afrique par la mise en place de projets multiples et variés : « Battle », spectacles, ateliers de formation et de création…
  • Développer un réseau de danse urbaine, à l’échelle du continent, à l’initiation de BBA,
  • Promouvoir les talents africains en leur garantissant une meilleure visibilité sur la scène continentale et internationale,
  • Favoriser les collaborations entre les scènes urbaines du continent et de l’extérieur,
  • Etre un tremplin pour les jeunes talents désirant se professionnaliser,
  • Proposer des stages tous publics,
  • Réaliser et participer à des spectacles, festivals et autres événements,
  • Enregistrer un album et tourner un clip vidéo de promotion,
  • Fidéliser le public mais également l’ensemble de nos partenaires sur le long-terme.

De cette manière, le Festival BBA deviendrait un évènement récurrent et incontournable du paysage culturel africain.

 NOTE D’INTENTION DE SEIBANY SALIF TRAORE

La création de l’association Bboy Bgirl Africa dite « BBA » a été inspirée de mes multiples expériences, voyages et rencontres liés au milieu de la danse et ses connections.

Son objectif principal est de valoriser notre statut de danseur et les multiples facettes de notre travail, très souvent sous-estimé car méconnu, pour le hisser au même rang que tous les autres métiers reconnus en Afrique. La passion, les efforts, les sacrifices et la persévérance investis méritent d’être mis en avant et compris.

La danse transcende et fait naitre des vocations. Sa place est centrale dans nos cultures, incontournable. La communication, l’échange, le partage, l’écoute et le développement personnel d’un danseur l’amènent à trouver ses marques dans la société.

La danse draine des passionnés et faire naitre des talents. Sa pratique rassemble, unifie et enrichit dans l’échange.

C’est dans cet esprit que le Festival BBA a été pensé, et je vous invite à nous accompagner, d’en être acteur pour encourager et pérenniser ses actions dans le temps.

Je nous souhaite à tous une première édition mémorable, aux retombées positives pour l’ensemble des participants et  qu’on aura à cœur de renouveler chaque année.

 L’Afrique a d’incroyables danseurs talentueux qui gagnent à être mis en lumière sur un espace d’expression propre au Continent, et de même envergure que d’autres célèbres scènes internationales.

  Seibany Salif TRAORE